Consultez les actualités d'ARL Diffusion Médicale, spécialiste dans la vente de matériel médical sur le Limousin.

Ambazac : Une équipe mobile en gérontologie

Publié le mardi 03 février 2015 à 09:11

Depuis un an, le Centre gériatrique du Muret à Ambazac a mis en place une équipe mobile gérontologique pour assurer le suivi des résidents lors de leur hospitalisation au CHU de Limoges.

Le Centre Gériatrique du Muret à Ambazac a lancé un dispositif unique en France.

Le Centre Gériatrique du Muret à Ambazac a lancé un dispositif unique en France.

Cette initiative constitue une première en France et devrait être reprise par des établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes du département. Ouvert en 1971, le Centre gériatrique d’Ambazac accueille 140 résidents poly-pathologiques et dispose d’une unité Alzheimer de dix lits. Ce dispositif a été lancé suite à une étude menée entre 2009 et 2011 sur le nombre d’hospitalisations et la durée des séjours. « L’équipe de direction et le personnel soignant se sont rendus compte que la durée d’hospitalisation était trop longue, dix-huit jours en moyenne, ce qui entraînait des perturbations chez nos résidents à savoir, la perte de leurs repères, l’apparition de troubles du comportement et d’escarres dues ainsi qu’une perte d’auto-nomie, ce qui nécessitait des soins médicaux lourds et douloureux explique Odile Méaume, cadre supérieure de santé en charge du pilotage du dispositif. Nous avons donc travaillé pour mettre en place une solution afin que les résidents restent hospitalisés le moins longtemps possible pour qu’ils ne perdent pas leurs repères ». Deux ans de concertation ont été nécessaires pour trouver la solution idoine. Lors de chaque hospitalisation, une infirmière accompagnée d’un cadre de santé, d’une aide-soignante, d’un assistant de soins, d’un psychologue ou d’un autre personnel connu du résident lui rendent visite. Le lien est ainsi maintenu entre l’EHPAD, le personnel soignant des services du CHU et la famille. Une convention reconductible a été signée en décembre 2013 avec les services de soins de suite et de réadaptation gériatrique, de cardiologie, pneumologie, neurologie et d’orthopédie. « Les équipes du CHU et le personnel soignant se rencontrent pour échanger sur le vécu de l’hospitalisation car le résident n’a pas la même attitude à l’hôpital qu’en EHPAD ajoute-t-elle. Nous leurs donnons des informations pour faciliter l’hospitalisation des résidents qui ont besoin d’une continuité dans leurs habitudes de vie afin que leur quotidien ne soit pas changé. Nous anticipons également leur retour ». Les visites du personnel du Centre gériatrique sont basées sur le volontariat et durant le temps de travail, mais force est de constater qu’après un an de fonctionnement, les volontaires ne manquent pas. Tous les soignants, une cinquantaine au total, ont rendu visite l’an dernier aux vingt-quatre résidents hospitalisés.

 

Bons résultats

Philippe Verger, directeur de l'établissement, se félicite des bons résultats.

Philippe Verger, directeur de l’établissement, se félicite des bons résultats.

Ces visites débutent le troisième jour d’hospitalisation et plusieurs sont planifiées selon la durée du séjour. « C’est également très rassurant pour les familles qui sont parfois éloignées de leurs proches indique Laurette Wackers, infirmière référente du dispositif, nous leur donnons des nouvelles sur leur santé et la date de sortie. Les résidents sont toujours très contents de nous voir. Je me souviens de cette dame qui ne parlait pas du tout au personnel du CHU, elle a reparlé en me voyant parce qu’elle m’avait reconnue. Il est évident que nos visites améliorent la qualité de leur hospitalisation. Ces moments de plaisir et de convivialité ne sont seulement des visites médicales grâce à la relation humaine qui a été établie précédemment ».

Emilie et Sylviane, infirmières, Odile Méaume cadre supérieure de santé et Laurette Wackers, infirmière référente du dispositif.

Emilie et Sylviane, infirmières, Odile Méaume cadre supérieure de santé et Laurette Wackers, infirmière référente du dispositif.

Les bons résultats obtenus rapidement démontrent le bien-fondé de la démarche. Au cours du premier semestre 2014, la durée moyenne d’hospitalisation a ainsi été réduite à onze jours contre dix-huit précédemment pour les douze personnes concernées. « Les troubles cutanés ont diminué passant de 75% à 8,5 %, soit un résident sur douze constate Odile Méaume. Le taux de dépendance qui était de 55% est aujourd’hui de 5% alors que les traitements neuroleptiques n’ont pas été augmentés. Les résidents reviennent en ayant conservé leur autonomie psychique et physique, le bilan est donc positif avec une nette amélioration de l’accompagnement des résidents, la valorisation des équipes et de la gériatrie. En outre, les familles ont très bien accueilli ce dispositif, elles ont tout de suite perçu son intérêt et leur confiance a été renforcée ». Agée de 92 ans, Denise a reçu la visite de l’équipe mobile lors de son séjour au CHU après une chute. « Les infirmières m’ont redonnée le moral, toute ma famille est venue me voir. Je n’ai pas gardé de mauvais souvenirs de mon séjour à l’hôpital, même si au début, j’étais un peu perdue car je ne reconnaissais pas ma chambre. J’ai encore des douleurs à l’épaule mais j’ai bien récupéré depuis ».

Source :  Web Infomagazine

Retour en haut de page

Actualités

Etablissement de la mutualite francaise limousine  mutualité française limousine

  • ARL Diffusion Médicale
  • 120 rue d'Isle
  • 87000 Limoges
  • Tél. 05.55.43.84.17